logo_abbeville-passionTRANSPARENT.png

Recherche
 
Fermer
Histoires
Les Rues
Visites

 41273 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
WGLmKd
Recopier le code :
34 Abonnés

BANNIERE-Bibliotheque.png

123.png

     A cet endroit précis ou six moulins se succédaient , la Somme se nommait la Talance et étaient évidemment sis rue de Talance aussi nommée impasse des six moulins .  L'impasse des six moulins aboutit à la Somme . De l'autre coté , si on examine l'inflexion de la rue à sa sortie sur la rue de l'Isle , on voit qu'elle semble se diriger vers la rue l'Abbesse qui aurait donc été son prolongement auparavant .
Ces moulins au moyen-âge barraient la rivière , laissant seulement un passage probablement pour les bateaux .
→ Un de ces moulins appartenaient aux Cordeliers
→ Un autre , le troisième vers la rue de l'Isle devait chaque mardi huit boisseaux de blés à l'abbaye d' Epagne . C'était une donation de Guillaume Talvas , comte de Ponthieu au XIIème siècle .
→ Un autre , le moulin Brassiers a été donné en 1138 aux chanoines de Saint Vulfran .
→ Pour un de ces moulins et à la même date , les religieuses d' Epagne devaient une redevance . Celui-ci s'appelait le moulin Le Ver ( Thomas Le Ver en était le propriétaire ), il était tenu au roi de par le comté de Ponthieu .
→ Un moulin appartenant à Marguerite Darras veuve de Louis Loeuillart maître charpentier et notable abbevillois.
→ Un moulin appartenant à Philippe Gatte, le dernier , brûlé en 1666.
En 1539 , les marchands avaient obtenu du roi qu'on abatte ces six moulins pour faciliter la navigation. Dans la ville en grand émoi , les échevins , les religieux de Saint Pierre , les chanoines de Saint Vulfran , les maïeurs , se rassemblent à l' Echevinage le 5 octobre et on décide la conservation de ces moulins reconnus d'utilité publique.
Le 8 mai 1666 , un immense incendie ravage les deux derniers moulins , celui de Marguerite Darras et de Philippe Gatte . Cet incendie est criminel , allumé par un soldat du régiment de Crussol 28
en garnison à Abbeville . Ce soldat , logé dans un des deux moulins , s'est ainsi vengé de la meunière Anne Dubois , veuve . Quel en est le motif ? Jalousie ? La belle meunière refusait ses avances ? On ne le sait pas vraiment , toujours est-il que ce soldat fut pendu le 21 mai et son corps a été jeté à la voirie . 
Ces six moulins ont finalement été supprimés en 1829 pour être remplacés par un barrage à aiguilles en 1862.,

six moulins.JPG


Date de création : 20/02/2017 00:10
Catégorie : Patrimoines - Monuments
Page lue 414 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Copyright Droits d’Auteur.
Les images et les textes ne sont pas libres de droits

Si vous souhaitez utiliser une des photos ou textes présentes sur le site, n’hésitez pas à prendre contact avec nous et nous expliquer l’usage que vous comptez en faire.