logo_abbeville-passionTRANSPARENT.png

Recherche
 
Fermer
Histoires
Les Rues
Visites

 41273 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
geYF
Recopier le code :
34 Abonnés

BANNIERE-Bibliotheque.png

123.png

     Les premières carmélites arrivent à Abbeville en 1636,en provenance d'Amiens. En effet, le Carmel d'Amiens a été fondé le 14 mai 1606 sous le vocable de Thérèse d'Avila, marquant un renouveau religieux après une longue période marquée par les guerres de religion.
La communauté subit un réel essor et bientôt, le nombre limite de postulante est atteint. Elle doit donc essaimer:

  • En 1625, 6 religieuses partent sur la communauté de Saint-Denis,
  • En 1636, 10 religieuses arrivent à Abbeville,
  • En 1641, 6 religieuses partent sur Compiègne.

C'est donc ainsi qu'en 1636 est fondé à Abbeville l'Ordre du Carmel de Jésus-Maria, rue Saint-Gilles.

Durant la période révolutionnaire, les carmélites sont forcées de quitter la rue Saint-Gilles, mais tentent de continuer leur vie religieuse malgré les interdictions. Les bâtiments de leur couvent sont dénaturés. En partie détruits, ils accueillent notamment une maison d'arrêt, un tribunal ou encore une gendarmerie (emplacement de l'actuel tribunal). Les quelques restes ont disparu dans les bombardements de 1940.

     Devant l’impossibilité de regagner l’ancien monastère, les religieuses doivent louer une maison, puis une partie de l’ancien couvent des carmes sur la place Saint-Pierre (actuelle place Clemenceau, d'où le nom de rue des carmes ). Ce n’est qu’en 1818 que l’opportunité de trouver un lieu stable permettant une vie conforme à la règle apparaît : l’ancien couvent des capucins, du XVIIe siècle, quitté par ses occupants et cédé à un particulier comme bien national sous la Révolution, est à vendre.
C’est dans ces bâtiments dont elles font l'acquisition que les carmélites s'installent à partir de 1821. De lourds travaux sont à effectuer : il n'y a plus de chapelle, les bâtiments ne sont pas en bon état et l'indispensable clôture est quasi inexistante.

Les religieuses y demeureront jusqu’à leur départ d’Abbeville en 1998. La Ville se porte alors acquéreur de la propriété offrant ainsi aux Abbevillois la possibilité de découvrir cet extraordinaire ensemble patrimonial, ainsi que l'installation de la maison du patrimoine. Le magnifique cloître sert désormais aux expositions, la salle de réfectoire aux conférences.

jardins du Carmel.jpg


Date de création : 28/09/2016 22:29
Catégorie : Patrimoines - Monuments
Page lue 450 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Copyright Droits d’Auteur.
Les images et les textes ne sont pas libres de droits

Si vous souhaitez utiliser une des photos ou textes présentes sur le site, n’hésitez pas à prendre contact avec nous et nous expliquer l’usage que vous comptez en faire.